Alternative aux poursuites "Motards"

publié le 3 octobre 2014 (modifié le 7 juin 2016)

Dimanche 28 septembre 2014, Le Luc-en-Provence

Le dimanche 28 septembre 2014, la MSR-Var (préfecture et Conseil Général) a organisé une opération pédagogique alternative aux poursuites exclusivement réservée aux conducteurs de 2 roues motorisés, en partenariat avec le ministère de la Justice, la Gendarmerie nationale, la Police nationale, la DDTM du Var et la société des Autoroutes Estérel Côte d’Azur (Escota).

Cette opération organisée avec l’accord de Madame la Procureure de la République de Draguignan et sous son contrôle, visait à sensibiliser les usagers de 2 roues motorisés ayant commis une infraction au code de la route en leur proposant exceptionnellement une alternative à la sanction à vocation pédagogique après qu’ils aient été verbalisés par les forces de l’ordre.

Ainsi, les usagers pris en infraction durant les semaines précédentes par les 3 forces de l’ordre ont eu le choix entre l’amende et la perte de points correspondant à leur contravention [1] ou venir participer à un stage pédagogique de sécurité routière.

Escota avait mis son centre d’exploitation du Luc-en-Provence à la disposition de la MSR et de ses intervenants, pour accueillir les personnes qui ont accepté de participer au stage de sécurité routière.

Sur une demi-journée, les contrevenants assistaient en groupe à différents modules pédagogiques, ciblés uniquement sur des thématiques "2 roues motorisé (2RM)" :

Ateliers pratiques
En 1ère partie, les stagiaires étaient répartis en 3 groupes. Ils commençaient par un briefing et des explications sur les notions de distances de freinage, d’arrêt et de champ de vision lié à la vitesse

Ensuite, sur la piste, après un rappel des vérifications de sécurité sur la machine, des exercices pratiques leur permettaient de travailler le positionnement du regard et de prendre conscience des réalités des distances d’arrêt, même à faible vitesse.

Ces différents ateliers étaient animés par un représentant de chaque force de l’ordre et un inspecteur des permis de conduire et de la sécurité routière.

Ateliers-débats en salle
En 2ème partie, les stagiaires étaient répartis en 2 groupes, pour assister à un module pédagogique spécifique de la MSR-Var sur la vulnérabilité en 2RM, intitulé « Vision, Perception, Réaction », animé par les co-animateurs de la MSR-Var au Conseil Général, motards confirmés. Ce module abordait les notions de physiologie du corps humain et les limites de nos capacités en lien avec la conduite.

Pour illustrer de manière concrète ces notions de vulnérabilité, la parole était ensuite donnée à Fabrice, Intervenant départemental de sécurité routière (IDSR) bénévole et membre de l’association Vivr’Handi. Devenu tétraplégique en fauteuil roulant depuis un accident de la route, ce dernier expliquait les conséquences et la vie après l’accident de manière très concrète dans un atelier intitulé "survivre à la route".

Un formateur d’Escota abordait ensuite les conseils spécifiques à l’autoroute, suivi de l’exposé d’un agent autoroutier sur un cas concret d’accident ayant entraîné des blessures importantes à certains de ses collègues.

Comme dans l’atelier de Fabrice sur le handicap, les explications autour du fourgon accidenté ont marqué les esprits.

Rappel à la loi
Ces ateliers étaient suivis d’un rappel officiel à la loi assuré par les représentants des forces de l’ordre, qui validaient la participation des usagers au stage pédagogique et leur remettaient une attestation de présence valant annulation des sanctions.

Madame Danielle Drouy-Ayral, Procureur de la République de Draguignan et M. Stanislas Cazelles, Sous-Préfet de Draguignan ont tenu à être présents pour renforcer les messages de prévention prodigués par les intervenants.

L’idée de cette action particulière, qui mobilisait de nombreux intervenants, était de donner la possibilité aux usagers de rencontrer des professionnels de la sécurité routière et des bénévoles victimes d’accidents, pour mieux comprendre les conséquences que peuvent avoir le non-respect des règles et du code de la route.

Une manière de les convaincre que, sur la route, il n’y a pas de petite infraction, surtout au guidon d’une moto ou d’un scooter.

Crédits photos : MSR-Var [2]

[1Suivant accord du Parquet : premiers niveaux d’infractions contraventionnelles, n’ayant pas occasionné d’accident matériel ou corporel

[2Dans ce reportage-photos et les articles de cette rubrique, la MSR-Var respecte votre droit à l’image. Si vous souhaitez qu’une photo vous concernant soit enlevée ou modifiée, il vous suffit de le signaler à l’animateur de la MSR-Var.