Les IDSR au secours du tunnel…

publié le 22 novembre 2010

Dans le cadre des mesures de sécurité et d’exploitation du tunnel autoroutier de Toulon, un exercice de secours « PIS 2010 » a été organisé le soir du 18 octobre 2010 par la Direction interdépartementale des routes nationales Méditerranée (DirMed), service gestionnaire du tunnel.

Certains intervenants départementaux de sécurité routière (IDSR) volontaires [1] ont apporté une aide active à la réalisation de cet exercice en tant que figurants.

Chacun d’eux avait un rôle bien précis dans le scénario planifié par les responsables de la DirMed et du SDIS : certains étaiens blessés à évacuer, d’autres pouvaient rejoindre les abris de sécurité par eux-mêmes pour y attendre les secours…

Deux IDSR handicapés en fauteuil roulant ont tenu à participer à l’exercice pour permettre aux services de secours d’intégrer la prise en charge de personnes à mobilité réduite, cas de figure qui pourrait en effet se présenter en situation réelle.

Cet exercice est important car il permet à tous les personnels des services concernés [2] de répéter des gestes et des procédures, qui devront être parfaitement maîtrisés en cas de besoin, tout en espérant que cela ne soit jamais le cas.

Justement, pour éviter d’avoir à faire face à un évènement grave dans le tunnel de Toulon, c’est l’occasion de rappeler aux usagers qui l’empruntent quelques principes simples mais importants pour rouler en sécurité :

  • respecter la vitesse prescrite. La vitesse est actuellement limitée à 50 km/h au lieu de 70km/h pendant la durée du chantier du tube Sud. En effet, des camions transportant des déblais et donc roulant lentement sortent du chantier en fin de tunnel jour et nuit (sauf le dimanche).
  • allumer les feux de croisement,
  • respecter une interdistance de sécurité entre les vehicules d’au moins 150 mètres,
  • respecter les signaux d’affectation de voie qui neutralisent les voies en cas d’arrêt de véhicule sur la chaussée ou d’intervention des équipes de secours ou d’exploitation,
  • ne pas s’arrêter dans le tunnel sauf en cas d’évènement imprévu (accident, pannes ). Des « garages » (refuges) permettent alors de stationner en sécurité le temps que les services spécialisés interviennent. Ne remorquez pas en cas de panne (le tunnel est considéré comme une autoroute), utilisez les bornes d’appel.
  • utiliser les bornes d’appel d’urgence situées dans les niches de sécurité pour entrer en contact avec le poste de contrôle du tunnel en cas d’incident.

Texte et photos : DirMed

Les photos : [strong]


Pour en savoir + :
- les conditions de circulation dans le tunnel
- sur A50 A57 A570
- limitations de vitesse dans le tunnel

[19 IDSR se sont mobilisés pour participer, de 21h à presque minuit. Un grand merci à eux !

[2DirMed, CRS autoroutière Provence, sapeurs-pompiers

[strongDans ce reportage-photos et les articles de cette rubrique, la MSR-Var respecte votre droit à l’image. Si vous souhaitez qu’une photo vous concernant soit enlevée ou modifiée, il vous suffit de le signaler à l’animateur de la MSR-Var.