Action pédagogique alternative aux poursuites

publié le 22 août 2013

Le jeudi 18 juillet 2013, la préfecture a organisé une opération pédagogique alternative aux poursuites sur le secteur du Golfe de St Tropez, en partenariat avec le ministère de la Justice, la Gendarmerie nationale et l’hôpital Renée Sabran.

Cette opération organisée avec l’accord de Madame le Procureur de la République de Draguignan et sous son contrôle, visait à sensibiliser les usagers ayant commis une infraction au code de la route en leur proposant exceptionnellement une alternative à la sanction à vocation pédagogique après qu’ils aient été verbalisés par les forces de l’ordre.

Ainsi, les usagers pris en infraction durant les jours précédents par les militaires de la gendarmerie nationale ont eu le choix entre l’amende et la perte de points correspondant à leur contravention [1] ou venir participer à une séance pédagogique de sécurité routière.

La municipalité de COGOLIN avait mis la salle de la mairie-annexe de La Foux à la disposition de la préfecture et de ses intervenants, pour accueillir les personnes qui ont accepté de participer au stage de sécurité routière.

Les contrevenants assistaient en groupe à un atelier-débat d’une durée d’1h30, co-animé par la MSR-Var et l’Hôpital Renée Sabran :

  • En 1ère partie, intitulée "La Sécurité Routière, pourquoi ?" les thèmes vitesse, ceinture, téléphone étaient développés par Thierry Le Grand et Michel Radisson, respectivement animateur et co-animateur de la MSR-Var à la préfecture et au Conseil Général.
  • En 2ème partie, "Les conséquences et la vie après l’accident" étaient expliquées par le Docteur Hubert Tournebise, chef du service de médecine physique et réadaptation de l’Hôpital Renée Sabran, assisté de Thibaut Barrois, avec ses patients devenus handicapés à la suite d’accidents de la route : Marion Parent et Olivier Picard, également Intervenants départementaux de sécurité routière (IDSR) bénévoles pour la MSR-Var.
  • Ces exposés-débats étaient suivis d’un rappel officiel à la loi assuré par le Capitaine Franck Gidaro, commandant-adjoint de l’Escadron Départemental de Sécurité outière de la Gendarmerie, qui validait la participation des l’usagers au stage pédagogique et classait sans suite leur timbre-amende.

M. Emmanuel Dupuis, Directeur de cabinet du préfet du Var, ainsi que M. Philippe Streiff, ancien pilote de Formule 1 devenu handicapé à la suite d’un accident lors d’essais d’un grand-prix, aujourd’hui conseiller technique auprès du Délégué interministériel à la sécurité routière, ont tenu à être présents aux côtés des représentants du Sous-Préfet de Draguignan et du Maire de Cogolin, pour renforcer les messages de prévention prodigués par les intervenants.

L’idée de cette action particulière, qui mobilisait de nombreux fonctionnaires, est de donner la possibilité aux usagers de rencontrer des professionnels de la sécurité routière et des bénévoles victimes d’accidents, pour mieux comprendre les conséquences que peuvent avoir le non-respect des règles et du code de la route.

Une manière de les convaincre que, sur la route, absolument tout ce que nous faisons est dicté par nos choix et nos décisions et que ceux-ci peuvent tout changer.

Crédits photos : MSR-Var [2]

[1Suivant accord du Parquet : premiers niveaux d’infractions contraventionnelles, n’ayant pas occasionné d’accident matériel ou corporel

[2Dans ce reportage-photos et les articles de cette rubrique, la MSR-Var respecte votre droit à l’image. Si vous souhaitez qu’une photo vous concernant soit enlevée ou modifiée, il vous suffit de le signaler à l’animateur de la MSR-Var.