Alternative aux poursuites "automobilistes"

publié le 16 juin 2016

Mercredi 15 juin 2016, la MSR-Var (Préfecture et Département du Var) a mis en place une opération pédagogique alternative aux poursuites, en partenariat avec le ministère de la Justice, la Police nationale et municipale de Toulon et l’hôpital Renée Sabran de Hyères.

Cette opération organisée avec l’accord de Monsieur le Procureur de la République de Toulon et sous son contrôle, visait à sensibiliser les automobilistes ayant commis une infraction au code de la route en leur proposant exceptionnellement une alternative à la sanction à vocation pédagogique après qu’ils aient été verbalisés par les forces de l’ordre.

Ainsi, les usagers pris en infraction durant les semaines précédentes par les polices nationale et municipale de Toulon ont eu le choix entre l’amende et la perte de points correspondant à leur contravention [1] ou venir participer à un stage pédagogique de sécurité routière.

La MSR avait choisi le Domaine de l’association "Les Gueules Cassées" à La Valette-du-Var, pour accueillir les personnes qui ont accepté de participer au stage de sécurité routière.

Sur une demi-journée, les contrevenants assistaient en groupe à différents modules pédagogiques :

La sécurité routière, pourquoi ?
En 1ère partie, les stagiaires participaient à un atelier-débat animé par la MSR et la police nationale (DDSP et CRS Autoroutière Provence), dans lequel étaient abordés les grands facteurs d’accident et ceux constatés en particulier lors des verbalisations liées à l’opération : vitesse, Stop non marqué, oubli du clignotant…

La vie après l’accident
En 2ème partie, les stagiaires assistaient à un module pédagogique sur les conséquences de l’accident.

Pour illustrer de manière concrète ces notions de vulnérabilité, la parole était ainsi donnée au Docteur Tournebise, chef du service de Médecine physique et de réadaptation à l’hôpital Renée Sabran, accompagné d’anciens patients, Frédéric, Sylvain et Christophe.

Devenus paraplégiques ou tétraplégiques en fauteuil roulant depuis un accident de la route, ces derniers expliquaient les conséquences et la vie après l’accident de manière très concrète.

Rappel à la loi
Ces ateliers étaient suivis d’un rappel officiel à la loi assuré par les représentants des forces de l’ordre, qui validaient la participation des usagers au stage pédagogique et leur remettaient une attestation de présence valant annulation des sanctions.

M. Kévin Mazoyer, Sous-Préfet Directeur de Cabinet du Préfet du Var et Monsieur José Casteldaccia, Directeur-adjoint de la sécurité publique du Var ont tenu à être présents pour renforcer les messages de prévention prodigués par les intervenants et saluer les équipes qui se sont impliquées dans cette opération.

L’idée de cette action particulière, qui mobilisait de nombreux intervenants, était de donner la possibilité aux usagers de rencontrer des professionnels de la sécurité routière et des bénévoles victimes d’accidents, pour mieux comprendre les conséquences que peuvent avoir le non-respect des règles et du code de la route.

Une manière de les convaincre que, sur la route, il n’y a pas de petite infraction.

Crédits photos : MSR-Var [2]

[1Suivant accord du Parquet : premiers niveaux d’infractions contraventionnelles, n’ayant pas occasionné d’accident matériel ou corporel

[2Dans ce reportage-photos et les articles de cette rubrique, la MSR-Var respecte votre droit à l’image. Si vous souhaitez qu’une photo vous concernant soit enlevée ou modifiée, il vous suffit de le signaler à l’animateur de la MSR-Var.